La semaine du désencombrement commence !

De nombreux sites présentent l’intérêt de savoir regarder sa maison pour repérer ce qui mérite d’être conservé et ce qui encombre.
L’encombrement ne tient pas seulement à l’espace, et c’est le piège des grandes maisons car elles favorisent le stockage, mais aussi à une forme de fluidité, de simplification…
Les objets très importants ou indispensables, même pour leur valeur « mémorielle » seront conservés… mais certains objets portent ue forme de mémoire toxique, renvoyant à un passé qu’il n’est pas forcément opportun de raviver.
J’ai jeté il y a quelques années, un grand nombre de livres datant de ma bibliothèque d’enfant. Je l’ai partiellement regretté, mais les chers à mon cœur ou les exemplaires parlant de certaines collections sont encore là et de toute façon, ma mémoire a conservé les éléments d’émotions et de sensations… alors.
Objets encombrants par leur toxicités, trop usés, cassés qui ne seront jamais réparés, en double et c’est inutile… ils sont nombreux qui vont pouvoir partir.
C’est une forme d’hygiène des placards et des bibliothèques.
Il y a des choses qu’il faut savoir regarder en face : quel est leur but dans notre vie ? dans la maison ?
L’avantage des objets sur les personnes c’est qu’on se sentira allégé en s’en séparant, une façon de s’émanciper, de se faire confiance aussi …

Donc c’est parti ! J’attaque par une pièce maîtresse : le bureau …

Laisser un commentaire