Je divorce de Google

Toute position dominante qui risque d’aboutir à une forme de monopole est problématique…
Les fameux GAFA Google, Apple, Facebook et Amazon brassent des milliards, stockent nos données sans contrôle en divers lieux du globe et pour ce qui concerne nos usages du numérique, accèdent à nos données personnelles (localisation, informations, ce que nous produisons…).
Google par exemple a déjà été condamné par la CNIL (même si l’amende sera une goutte d’eau pour cette compagnie…).
Si on peut apprécier la facilité avec laquelle des outils performants nous sont rendus accessibles, permettant de partager nos données dans le « cloud » , il devient ennuyeux de ne plus avoir la main.
Je note par exemple deux éléments qui me dérangent :

  • la façon dont la messagerie Google est infestée de publicités non désirées
  • le sentiment que mes photos personnelles soient hébergées de façon non maîtrisée… avec depuis peu d’ailleurs des évolutions qui vont tendre à ce que Google fasse payer pour un service de qualité…

Je peux en dire autant de Facebook (on voit comment des « amis » nous sont suggérés et le stockage de nos photos privées sur leurs serveurs pose aussi problème… ). Au passage, plutôt que de créer des albums directement sur Facebook, je préfère partager les albums crées sur mon site personnel.

J’évolue pour l’heure en faisant le choix de deux outils auxquels je vais donner maintenant plus d’importance :

  • pour la messagerie je choisis Mailo , plus convivial que Proton (c’est mon goût personnel) et qui offre un certain nombre de garanties éthiques et permet de conserver les données en Europe sur des serveurs français.
    On peut aussi gratuitement y stocker des documents ou ses photos….
  • depuis un moment j’ai commencé à utiliser les services de Cozy Cloud avec une logique comparable. Pour les enseignants, l’académie de Rennes a permis déjà depuis un moment d’y sauvegarder ses documents et informations ; comme « particulier » aujourd’hui en retraite j’apprécie par exemple pouvoir y retrouver la sauvegarde automatique de mes bulletins de pension ou des documents de ma mutuelle. J’ai depuis ce jour souscrit à l’offre permettant pour 2.99 € de sauvegarder ce que l’on veut, y compris les photos que je ne confierai plus à Google à hauteur de 50 gigas ce qui n’est pas si mal. Il y a d’ailleurs à mon avis une réflexion à mener sur ce que nous faisons des sauvegardes automatiques de photos qui appellent tout de même un peu d’attention (on sauvegarde tout et n’importe quoi, il faut trier, organiser….).
    On peut bien entendu associer smartphone ou tablette.

Le divorce de Google compte tenu de l’importance quantitative des données que j’ai déjà chez eux, va se faire de manière progressive et je ne supprime pas le compte principal mais vais le réserver en réalité aux publicités (adresse que je donne aux commerçants) et dans un premier temps à l’agenda mais de façon provisoire… L’idée est aussi et la dernière grande panne subie par Google en a montré l’intérêt, de ne pas mettre « tous les œufs dans le même panier ».

Et vous ? Comment procédez-vous ? quelle est votre stratégie dans ce domaine ?

Laisser un commentaire